Comme un garçon

A quel moment décide-t-on de devenir quelqu’un d’autre ? Et puis, qu’est-ce que cela signifie, exactement, devenir quelqu’un d’autre ? Ne sommes-nous pas différents chaque jour ? Au gré de nos humeurs, de nos bonheurs ou de nos déceptions. Selon la qualité du sommeil de la nuit passée dans les bras de Morphée, de ce qu’il reste dans le frigo et sur notre compte en banque ?

Ne sommes-nous pas plus sombres les jours de pluie ?

Moi, je le suis. Je n’aime pas les nuages, ni les gris, ni les blancs. Tout ce qui flotte dans le ciel et peut potentiellement mouiller mes chaussettes est à bannir de mon espace vital, définitivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code